AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






A.C. & COBRA. La saga du mythe américain continue. (Part 1)

vendredi 27 septembre 2002, par Christian Bouchat.

A.C. & COBRA. La saga du mythe américain continue (Part 1).



JPEG - 7 ko
Un rien suffit à déchaîner les 485 Ch qui grondent sous son capot boursouflé par les vitamines de Caroll Shelby. Ci-dessus, Françoise Hardy et Jean-Pierre Beltoise sur le circuit de Monza 1966.

La COBRA. La réussite d’un homme, l’apparition d’un Mythe. La COBRA fait partie de la "Mythologie" de l’automobile. Elle est la voiture la plus copiée, plus de 150 Kits différents existent ou ont existé Certains sont très élaborés, d’autres étaient montés sur un châssis VW Coccinelle à moteur arrière !!! La réunion de plusieurs circonstances favorables ont fait de la COBRA un des plus grands mythes automobile de la deuxième partie du 20ème siècle. Les voici dans le désordre :

1° Les succès sportifs des Allard à moteur Cadillac au début de la carrière de coureur de CAROLL SHELBY.

2° La décision de Ford de se lancer dans la compétition.

3° Le refus de G.M. de collaborer au projet de CAROLL SHELBY.

4° L’arrêt de la production du moteur Bristol à 6 cylindres.

5° Le rachat de Daimler par Jaguar.

6° Les talents de metteur au point de CAROLL SHELBY.

JPEG - 8.1 ko
Photo officielle de l’ AC MkIII 289-1965, destinée à la clientèle européenne.

Sans une seule de ces circonstances, il y a beaucoup à parier que la COBRA n’aurait été qu’une tentative américaine de plus de produire une véritable G.T. capable de battre en course les plus grands noms de l’industrie européenne. Pour CAROLL SHELBY, la recette pour fabriquer une auto capable de gagner des courses est celle employée par SYDNEY ALLARDdepuis les années ’30 : monter dans un roadster compact et léger un gros V8 américain. Grâce à la légèreté de l’ensemble, la puissance bon marché des V8 américains les plus puissants lui permettrait de concurrencer, voir de surpasser, les G. T. les plus prestigieuses.

JPEG - 8.2 ko
Des voitures faites à la main. L’ usine AC Cars en 1963, après le montages de tous les panneaux intérieurs dans la structure, les autos attendent leur carrosserie en alu.

La bonne fortune de CAROLL SHELBY fait que en 1961, l’un des meilleurs châssis anglais de l’époque, le roadster A.C. Bristol doive achever sa carrière sportive faute de moteur. En effet, Bristol arrête la production du 6 cylindres 2Litres qui équipe jusqu’à présent ses voitures, et le remplace par un V8 Chrysler pour ses modèles ultérieurs. Presque simultanément,

JPEG - 13.7 ko

Daimler est racheté par Jaguar, qui refuse la vente des V8 2.5Litres à A.C. De plus, Ford U.S.A. inaugure pour la nouvelle Ford Fairlane un moteur nettement plus léger, grâce à la technique de la fonte à parois minces. L’expérience de CAROLL SHELBY, qui pendant près de dix ans de courses automobiles au plus haut niveau fera de la COBRA un véhicule extrêmement efficace, mais délicat à manœuvrer surtout sur le mouillé. CAROLL SHELBY reçoit l’aide de Ford et gagne le Championnat du Monde de G.T. en 1965, grâce aux fabuleux coupés "DAYTONA". A partir de 1966 il devient directeur sportif chez Ford. Pourtant les projets COBRA ne manquaient pas. Les coupés COBRA "DAYTONA" à moteur 7Litres, dont l’homologation G.T. était probable, auraient eu de bonnes chances de victoire absolue dans la plupart des grandes épreuves du championnat mondial. Il est des esprits chagrins qui affirment que ce serait la vrai raison de l’arrivée de CAROLL SHELBY à la tête de la direction sportive de Ford.

...à suivre.

Christian B.


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use