AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






DMC , née d’un rêve fou...

samedi 5 octobre 2002, par bob

DMC , née d’un rêve fou...



JPEG - 3.1 ko
John DeLorean

Il a juste fallu une dizaine d’années à John DeLorean pour gravir les échelons hiérarchiques de la puissante General Motors Company !

En effet, en 1972 John DeLorean était nommé vice-président du groupe. C’est à partrir de ce moment là que la carrière de DeLorean va prendre une nouvelle orientation. Il donna sa démission en 1973, c’est ce qu’il a toujours affirmé, bien que nombreux étaient ceux qui prétendaient qu’il avait été poussé à le faire … Quoiqu’il en soit, en 1973 John DeLorean décide de voler de ses propres ailes.

JPEG - 5.1 ko
Delorean, coupé à moteur arrière.

Son objectif était de construire un coupé à moteur arrière avec lequel il deviendrait leader dans ce créneau sur le marché nord-américain, il vise à concurrencer Porsche entre autres. Pendant quatre ans, DeLorean parcourt le monde avec son projet sous le bras à la recherche des appuis financiers. C’est finalement en Irlande qu’on lui prêtera une oreille favorable.

JPEG - 4 ko
porte "papillon"

Voilà donc notre John installé dans son usine à Dunmurry près de Belfast dans cette pauvre Irlande du nord. La DeLorean DMC-12 (unique modèle d’ailleurs !) est issue d’un projet de Giorgetto Giugiaro en 1974, ce coupé à moteur arrière possédait une carrosserie en matière plastique, mais était recouverte de panneaux en acier inoxydable non peints, ce qui lui donnait ce ton argent caractéristique. C’est peut-être cette matière qui a retenu la voiture pour un rôle dans la série de films " Retour vers le Futur " avec Michaël J. Fox (Marty Mc Fly) et Christopher Lloyd (le Doc ) … allez savoir ! Pour souligner l’originalité, Giugiaro avait repris la configuration portes " papillon " de la Mercedes 300 sl.

JPEG - 7.4 ko
Retour vers le futur ...

Le premier prototype fut construit en 1976, avec une transmission de Citroën CX, puis on y a ajouté un moteur de CX, ensuite remplacé par un moteur Renault V6. Et c’est là que Lotus intervient dans le projet, fin 1978. Le travail est effectué en moins de deux ans, et la première voiture de pré-série achevée en décembre 1980. Le moteur en position centrale fut nettement reculé en position arrière à la demande de John DeLorean (il y tenait très fort !). Le comportement routier de cette auto n’était pas si bon que pour les voitures à moteur central, mais cela restait honnête, grâce à l’utilisation de pneus plus larges à l’arrière qu’à l’avant. Pendant deux ans la production sera entièrement exportée outre-atlantique. En raison des sévères normes anti-pollution en vigueur aux Etats-Unis, le V6 était affublé d’un pot catalytique et ne développait plus que 132 chevaux pour un 2,8 litres et 1300 kg ! Une version suralimentée était urgente, mais elle ne vit jamais le jour. Le projet d’un modèle quatre places non plus d’ailleurs.

JPEG - 8.3 ko
La DMC-12 est le seul modèle produit à Belfast de 1980 à 1980.

Les DeLorean ne sont pas assez fiables, les problèmes ne sont pas assez rapidement résolus, la production chute, le gouvernement de Margaret Tatcher refuse de réinjecter de l’argent frais dans cette usine, et c’est la banqueroute. Un scandale financier éclate quant à l’utilisation des fonds publics. L’aventure de John DeLorean s’achève dans les bureaux de la police. Fabriquée de façon peu rigoureuse, relativement peu performante et sans aucune image de marque, cette voiture née d’un rêve fou restera à jamais l’un des plus grands " bides " de l’histoire de l’automobile. En fait la DeLorean DMC-12 ne fut qu’un prototype de salon très séduisant.

Bob


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use