AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






les 12 HEURES DES ARDENNES FLAMANDES ... sous la neige !

Première publication : 15 mars 2004, mise en ligne: samedi 6 mars 2004, par Daniel PIGEOLET

Dans le baquet de droite ...



Bonjour à tous, voici la suite de nos aventures dans le cadre du championnat de Belgique FBVA des rallies de régularité.

A peine remis du 7è Rallye de Monte Carlo, nous sommes déjà en préparation du 1er rallye du championnat :

les 12 HEURES DES ARDENNES FLAMANDES (28/02)

Une semaine avant le départ, mon pilote habituel, Jean-Pol HONTOIR, blessé à l’épaule, me fait part de son forfait pour quelques mois. AIE !!!! Quelques coups de fils plus tard, Eric MOSSOUX, souvenez-vous du Monte Carlo, accepte de le remplacer au pied levé et de continuer la saison jusqu’au retour de "Monsieur Alpine".

Jeudi 26 et vendredi 27 février, il neige assez fort sur le pays. Quid ? pour samedi. Eric décide de prendre 2 pneus cloutés dans le coffre de la BMW 2002.

Baisse des moyennes sur tapis blanc.

Samedi 05h45, départ vers Dendermonde par un temps sec et une route bien dégagé. Dendermonde, garage Toyota - Holvoet (l’ancien pilote de circuit et de rallye), contrôles administratif et technique. Quelques belles voitures trônent dans le garage, mais dehors, il neige à qui mieux mieux. 10 cm de neige sur les routes peu fréquentées. Vite, une station service fermée nous sert d’abri et nous pouvons monter les clous à l’arrière (oui, je sais, ce n’est pas réglementaire, mais bon nombre de participants (52) en font autant).

Au briefing, les organisateurs, Erik et Filip DE MUNCK, annoncent pour la 1ère partie, une diminution des moyennes horaires à respecter. Vu le temps, à ne pas mettre un ancêtre sur la route, c’est judicieux pour éviter les accidents.

JPEG - 40.3 ko
Il ne faut pas trop patiner, pour ne pas fausser l’appareil de mesure (le tripmaster) !

Mais, comment va se comporter mon nouveau pilote ? Il s’agit ici d’un des plus difficiles rallies de Belgique, tronçons entre 2 CH (contrôle horaire) très courts, météo, CP (contrôle de passage) sur panneaux +/- visibles, navigation très dure car mélange de cartes tracées, à tracer, à échelles différentes, vieilles routes, fléché piégeux...

11h11, nous sommes au départ des 350 km à parcourir sur la journée et il neige toujours. Nous nous dirigeons sans encombre vers la 1ère étape de régularité (parcourir un trajet de x km en respectant une moyenne, à la seconde, donnée par l’organisateur). Surprise, nous aboutissons dans un zoning très important. Le fléché est non métré et les signes sont droits, càd que l’inclinaison n’est pas indiquée. Génial sur la neige. Mais il ne faut pas trop patiner, pour ne pas fausser l’appareil de mesure (le trip). Des voitures dans tous les sens, il en vient de gauche, de droite, de derrière...Nous ne savons plus qui est sur la bonne route et nous nous fions a notre propre intuition, qui est la bonne. Nous prenons 15" de retard à l’arrivée, 2è temps, c’est bon. Les méchantes langues disent qu’il y en a qui tournent toujours.

Vers 14 h, la neige disparaît, dommage. Nous voici à un endroit célèbre du rallye : la "spéciale" des Pavés Hofman. Tracé sur un terrain privé, le parcours, assez court, nous fait passer au chrono, entre les tas de pavés de l’entreprise, le tout sur la neige. Gare aux écarts de trajectoire. J’aurai vite fait de calmer Eric : avant dernier temps et en ne faisant pas tout le tracé (nous n’avons pas compris où il fallait slalomer). Mais voiture intacte. D’autant plus, que les amortisseurs arrières (Koni neufs) donnent déjà des signes de fatigue. Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ?

Au 1er regroup, à Geraardsbergen vers 16 h où nous avons enfin à manger, nous sommes 1ers, mais talonnés par Bettens-Spaenhoven sur Porsche et Van Reet-Hooreweghe sur MGA, les tenant du titre. La lutte promet d’être dure. Surtout que nous n’en sommes qu’au hors d’œuvre, les organisateurs ayant pour habitude de durcir progressivement leur rallye. Après un repas revigorant pris en 4è vitesse, mon pilote commençait déjà à faiblir, nous repartons pour une centaine de km vers l’ouest de la Belgique (Lessines, Flobecq, Renaix) avec toujours un fléché ou l’attention doit être maxi, des cartes au 1/20000è, 1/25000è, 1/5000è, tracées ou à tracer, des tronçons très courts, avec nombre de CP humains, à parcourir en 8/9minutes. Erreur de navigation interdite et interdit de se gratter le nez.

JPEG - 54.2 ko
Au Regroup, nous sommes 1ers, mais talonnés par Bettens-Spaenhoven sur Porsche et Van Reet-Hooreweghe sur MGA, les tenant du titre...

2è regroup et 2è classement (orchestré de main de maître par le spécialiste José Bailly) : nous sommes toujours 1ers et les suivants perdent pied, peu à peu. Nous en profitons pour enlever les pneus cloutés. La suspension arrière est très fatiguée, nous talonnons souvent et Eric commence a avoir un sérieux coup de pompe, il confond gauche et droite (il suffit de crier gentiment très fort 1x ou 2, cela réveille).

Nous terminons le rallye sans problème, en retraversant le pays vers l’est, mais un léger mais pernicieux brouillard fait son apparition. Plus embêtant, le verglas sera de la partie à partir de 20h. Donc, attention à la sortie de route.

A l’arrivée du dernier tronçon court de 8’, je félicite Eric pour avoir bien roulé, en attendant notre heure idéale de pointage. A l’heure H, nous passons le panneau, le contrôleur annote notre feuille de route et nous redémarrons. 100 m plus loin, je m’aperçois que l’heure n’est pas indiquée. STOP, marche arrière, mais nous bloquons les autres participants. J’y vais en courant pour réclamer et m’entendre dire qu’il s’agit d’un CP. Le CH est 500 m plus loin. Bon nombre s’y feront piéger également. Nous prendrons bêtement 1’ de pénalité, sans conséquences pour le classement. Mais cela prouve qu’ en rallye de régularité, il faut être très attentif du 1er au dernier mètre.

Au classement final , nous devançons les locaux et tenants du titre Van Reet-Hooreweghe sur MGA et l’ami Roger Munda-Hellin sur Alfa Roméo de près de 1500 points.

Début de saison excellent et le sourire d’Eric à la remise des prix (un pavé Hofman ???) super heureux d’avoir gagné son 1er rallye en si peu d’expérience.

Rendez-vous le 20 mars à Seraing pour la 2è épreuve, où la lutte promet d’être très intense, puisqu’une seule catégorie, classic, est prévue et 70 participants engagés.

A bientôt.

Daniel PIGEOLET.

Les classements complets


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use