AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






Ce 13 novembre, la nuit était Noire, Noire, Noire ...

Première publication : 22 novembre 2004, mise en ligne: dimanche 14 novembre 2004, par Daniel PIGEOLET

dans le baquet de droite ...

LA NUIT NOIRE. (13 novembre 2004)



Que vais-je vous raconter cette fois pour maintenir vos sens en éveil ? Parler toujours de soi, vous fait passer pour un égo ou faire preuve de nombrilisme... alors, je cherche des idées pour 2005. A vos claviers et donnez-moi le fruit de vos cogitations sur le mail d’automag.

Ce samedi 13/11, nous nous retrouvons à Jeuk-Gingelom, pour la Nuit noire. Organisée par Roger Munda, Mémé pour les intimes, nous savons que cela va être dur. En concurrence avec le PAC (Provence-Ardèche-Cévennes) organisé par Eddy Borremans au départ de Millau, seulement 16 voitures sont au départ. C’est dommage, mais à défaut de la quantité, il y a la qualité : Evrard-Noelanders, Epis-Demortier, Hoffman-Hoffman (vainqueurs aux Vosges il y a 15 jours), Bonhomme-Halleux, Rorife-Deprez, Gengoux-Gathy, etc...

3 sections sont prévues et surtout près de 200 km de nuit. Nous n’avons plus l’habitude de rouler de nuit et il est évident que trouver la bonne route dans le noir... n’est pas évident. (cul de sac, ECL, sens interdit !!!).

Départ à 13h01 pour le n° 1 (Bovy-Delmelle sur Porsche 912) et 13h03 pour le N° 2 (Boucquey-Agneessens sur DKW). Nous partons de 2’ en 2’, c’est très bien.

Fléché métré, ravitaillement en essence et ...montée sur autoroute pendant 15 km vers Cras-Avernas (CH2). Nous sommes déjà surpris. Qu’est-ce que Mémé nous a pondu ? 15’ en avance, nous avons le temps d’étudier le road-book.

Départ en fléché non mètré, sans orientation, pour 3 RT consécutifs (45 km/h de moyenne) et passage en carte vers Moxhe, Ciplet, Burdinne, Vissoul, Oteppe, Huccorgne, Vinalmont, Villers le Bouillet (CH 3 et regroup de 20’).

Au départ du CH 2, fléché non mètré droit et après 1 km, nous sommes déjà dans les choux. Cela commence fort !!! Nous considérons une route à droite extrêmement boueuse comme chemin de terre et bonjour le ballon. Nous repartons juste assez rapidement et 32’ plus tard, nous devons être au départ (self-start) de l’RT 1/2/3.

Le flash du 1er RT au cimetière de Burdinne est bon : 3" de retard. Le reste le sera moins, car les traversées de villages, les routes très étroites, la circulation, les pièges (excellents) de navigation et les contrôles de passage humains (CPH) où nous devons nous arrêter, nous retardent. RT 2 : 30" de retard. Nous sommes piégés par un CPH où nous arrivons lentement en croyant voir la fin d’RT (horloge sur toit de la voiture des contrôleurs). La prise de temps est en réalité effectuée 1 km plus loin. Trop tard pour récupérer le retard en village. La fin de l’RT 3 est aussi difficile (routes très étroites). Dans la montée sous le viaduc de Huccorgne, j’annonce à Eric de prendre un grand décomposé par la gauche. Arrivant vite dans la courbe à droite qui annonce le quitter gauche, nous tombons nez à nez avec l’arrivée. STOOOOP !!! Vite, marche arrière, faire le décomposé pour être chronométré 40" en retard. Mais ce n’est rien, car en faisant marche arrière, nous avons frôlé la correctionnelle : un riverain montait et la collision a été évitée de justesse. Ouf !!!

Même si les pénalités paraissent élevées en RT, nous savons que cette mise en jambe n’est rien en comparaison avec ce qui nous attend la nuit.

De Villers le Bouillet (CH 4), nous redescendons vers la centrale de Tihange en fléché droit non métré. Une astuce tirée par les cheveux dans le rond-point route Huy-Liège fait tourner pas mal de concurrents. Nous aussi, mais moins longtemps que d’autres. Nous faisons une petite incursion sur les spéciales du Condroz via Ombret, Villers le Temple, Yernée-Fraineux, Tinlot, Fraiture, Nandrin, St Séverin, Clermont s/Huy et Engis (CH6). R.A.S. dans ce flèché, plus balade que rallye.

Nous reprenons l’autoroute pendant 31 km vers Visé et Mouland (CH 7) dans les Fourons. Break de 20’, il est 17h30, nous attendons la nuit et les sections 2 et 3.

Il fait bien noir lorsque nous quittons en carte au 1/50.000è le CH 8 à Mouland, pour les RT 4 et 5, avec changement de moyenne de 45 à 49,99 km/h. C’est maintenant que le rallye va se gagner ou ... perdre.

Traversée des Fourons avec arrivée d’RT 4 sur terre et assez bien piégeuse : plus d’un concurrent y laisseront des plumes, erreur de parcours à l’arrivée donc RT manqué (600 pts) et CP manqué (200 pts). Nous n’y laisserons qu’une poignée de secondes. Seulement, le changement de moyenne qui suit (RT 5) complique tout, et la récupération du retard encouru dans le 1er RT est difficile dans les traversées de Fouron St Martin et Teuven. 30" seront encore perdues, mais nous sommes dans les temps à Remersdaal (CH 9).

Le tronçon vers Plombières (CH 10) en flèché mètré droit va faire des dégâts. Les vainqueurs Hofman-Hofman y laisseront 5’, nous 6. Une petite route à droite à prendre, précédée de plusieurs "éviters" gauches et droites, suivie de plusieurs "éviters" gauches et droites, eux-mêmes suivis d’une route à gauche à prendre, le tout dans un village, avec des culs de sac et des ECL, entre les maisons et dans le noir ...la galère. Mais que peuvent bien faire les autres, se sont-ils aussi trompés ? Sans classement, c’est comme la nuit, le noir absolu.

Rien à signaler du CH 10 à 12, nous traverserons La Calamine, Montzen,Welkenraedt où nous reprendrons l’autoroute pour 21 km de liaison vers le nord de Liège, à Milmort. Un break de 20’ y est prévu et toujours pas de classement affiché. Les écarts ont l’air importants, car lorsque nous repartons (20h00), très peu de véhicules sont arrivés.

JPEG - 29.2 ko
Quand on vous dit qu’il fait noir à "La Nuit Noire" ... c’est noir de noir !

Une longue carte nous attend, avec départ en RT 6 vers Liers, Juprelle (CH 14), Lantin, Othée, Villers l’Evêque, Crisnée, Fize, Noville, Fexhe, Boloux et Horion-Hozémont (CH 15). Nous passons dans les temps, mais un CP placé contre une cabine téléphonique nous échappe.

Vers le CH 16 en flèché et RT 7 à 49,99 km/h. Cela roule bien, RAS, si ce n’est les routes défoncées et les nombreuses piscines olympiques que nous devons traverser au pas, sous peine de noyer le moteur. Les pluies du vendredi ont littéralement détrempé les petites routes de remembrement, extrêmement boueuses.

Départ CH16 à Haneffe en carte et RT 8 qui sera très difficile. Mais, le plus comique arrive et il faut que ce soit pour nous. A la fin de la carte, au moment de repasser en flèché, l’organisateur a prévu un contrôle. Nous y arrivons sans problème, nous stoppons devant le panneau "horloge" indiquant qu’il s’agit d’un CH. Tiens ??? Ce n’est pas prévu dans le road-book. Je revérifie ma carte, recompulse mes notes, nous sommes justes. Sans doute, "Mémé" a t’il avancé le CH de quelques kilomètres pour cause de ??? Comme nous sommes environ 5 à 6’ d’avance, nous...attendons. Arrive la Volvo PV 544 des frères Hoffman, qui s’arrête derrière nous et attend. Ne voyant personne venir pointer près d’elle, la préposée au contrôle se rend compte que quelque chose ne va pas et...retourne le panneau mis à l’envers !!!!!, il s’agit du CP et non d’un CH. Vite, il faut rattraper le temps perdu (3’), et en flèché non mètré, dans le noir, ce n’est pas évident de rouler vite. 2 km plus loin, nous rejoignons la grand route, pensant en avoir fini avec le rallye et pouvoir accélérer. Mais que nenni. "Mémé" nous a sorti une de ses vacheries : un double carrefour bien caché, 1 mètre entre les deux, fait chuter 8 équipages sur les 12 encore en course. Ils ne trouveront pas le CH 17 qui suit. Nous oui, mais nous y perdrons 5’ et les frères Hoffman 3’. La victoire vient de jouer, quelques kilomètres avant l’arrivée rejointe par la nationale.

Après 370 km, dont près de 200 de nuit, nous sommes très contents d’atteindre l’Hacienda à Latinnes, il est 22h30.

La remise des coupes aura lieu à 01h00 du matin et le résultat est à la hauteur de nos espérances :

 1er Hoffman - Hoffman Volvo PV 544 1581 points
 2è Mossoux - Pigeolet BMW 2002 1727 points
 3è Gengou - Gathy Volvo 142 1828 points
 4è Rorife - Deprez Volvo 122 3206 points
 5è Evrard - Noelanders Volvo 122 6089 points

Grand merci à Roger Munda et à son équipe de nous avoir fait revivre un rallye style années 60, de nuit et avec, enfin, de la finesse dans la navigation. Je dirais plutôt des vacheries qui demandent aux co-pilotes d’être aussi vicieux( !!!) que l’organisateur.

Rendez-vous le samedi 4 décembre à Marche, Tour de la Famenne sur la N4, vers 11h00 pour le contrôle technique et à 13h00 pour le départ. Le St Nicolas Rally sera l’apothéose de cette longue saison 2004.

Roger Munda, co-organisateur avec Robert Rorife, m’a soufflé dans l’oreille que la Nuit Noire était seulement le hors d’œuvre de ce qui nous attend.

Salut à toutes et à tous et bonne route.

Daniel Pigeolet


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use