AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






La voiture du peuple ... de l’Est ! (Part 1)

mardi 12 novembre 2002, par Trabidomi

L’histoire de la Trabant. (Part 1)



A la fin de la Deuxiéme Guerre Mondiale,un certain nombre d’usines de grandes marques allemandes d’avant-guerre se retrouve dans les mains de l’Allemagne de l’ Est dont,entre autre les usines BMW d’Eisenach et Auto-Union de Zwickau.

JPEG - 11.4 ko
IFA F8 & IFA F9

L’usine d’Eisenach deviendra tout d’abord EMW (Eisenacher Motoren Werke) puis WARTBURG. L’usine Auto-Union de Zwickau deviendra SACHSENRING (Trabant n’étant qu’un modèle-unique en fait-de cette marque). Ces deux marques devant être par la suite intégrées au sein de l’IFA Kombinat.

JPEG - 15.3 ko
AWZ Kombi

En 1947 les instances du Parti Dirigeant décident la construction d’une voiture qui devait être à l’Allemagne Démocratique ce qu’était la Volkswagen à la zone ouest (on ne parlait pas encore de RFA ni de RDA… !). Le cahier des charges ressemble étrangement à celui de la 2CV :
 4 places
 entretien minimum
 Longue durée de vie

A ces trois critères s’en ajoutait un autre bien plus contraignant : faire avec les moyens du bord ! Comprenez par là que les ingénieurs avaient à faire face à une pénurie de matières premières due d’une part aux suites de la guerre, d’autre part à la vonlonté des instances dirigeantes de ne pas dépendre d’importations des pays « capitalistes ».

JPEG - 19.8 ko

C’est surtout la carrosserie qui posera problème ! Devant l’absence de tôles, les chimistes mettent au point,après beaucoup de tâtonnements, un produit dérivé de la distillation du charbon : le "phénol". Lorsqu’on enduit de ce produit des toiles de coton l’ensemble donne une plaque rigide. On pouvait facilement créer des formes variées en plaçant les toiles de coton sur des moules. Il y avait cependant quelques inconvénients : les plaques étaient cassantes et brûlaient assez facilement en dégageant des fumées fortement chargées en souffre. Le matériau fut nommé « DUROPLAST ».

Pour la motorisation ils puisèrent dans leurs cartons :avant la guerre la marque Auto-Union, elle même issue de DKW,produisait déjà un moteur 3

JPEG - 13.8 ko
P70 coupé.

cylindres/2 temps de 700 cc.Celui-ci fut repris par les ingénieurs est-allemands et équipât l’AWZ P70, l’ancêtre de la TRABANT, dont 36 000 exemplaires furent fabriqués de 1955 à 1959 (ce même moteur équipera la WARTBURG). A noter que cette voiture reposait sur un chassis en…bois !

En 1956 est présentée la P50qui reprend, en plus petit, les formes rondes de la P70.

JPEG - 15.4 ko
P50 de 1958.

Deux différences cependant : elle possède un chassis en métal mais son moteur a été amputé d’un cylindre par souci d’économie. Sa cylindrée n’est plus que de 500cc et sa puissance de 18 cv, le moteur étant en aluminium pour une raison évidente de poids. C’est le 4 octobre 1957 que la P70 prendra officiellement le nom de « TRABANT »(traduire « satellite »). C’est le 7 novembre 1957 que la première « TRABANT » sortira des chaînes de montage. Cependant la production ne démarrera que le 1er Août 1958 avec plusieurs mois de retard (le premier d’une longue série). Il fallait à l’époque 400 heures pour produire une voiture.

...à suivre.

Trabidomi.

La suite de l’histoire ...


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use