AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






Les 10 H de pluie (pardon de HUY) !!

vendredi 16 juin 2006, par bob

Dans le baquet de GAUCHE, René BEYERS vous emmène sur les routes du Huy en catégorie Classic.



Tout démarre de l’envie de participer à ce rallye,sachant que le tandem Fraikin-Munda allait nous concocter une vraie épreuve sportive,dans tous les bons sens du terme,un rallye soutenu et non une procession de RT en RT.

Nos voitures respectives à mon équipier et ami Claude Clerdin étant en réparations ,en carrosserie ou en restauration , je sollicite auprès de mes filles l’autorisation d’emprunter leur minuscule HONDA CIVIC 1200 datant de 1977 et de plus équipée d’une boite automatique à 2 vitesses. Dans le parc de vérification, pas mal de concurrents se demandent déjà si partant derrière nous il ne vont pas être gêné par la fabuleuse puissance de nos 55 chevaux (si ils sont toujours tous là). Apres la longue file sous la pluie(pas sympa cela ), pour la réception des documents, nous profitons de la présence de notre assistance (mes filles) qui placent les numéros de portières et les plaques rallye pour prendre un solide petit déjeuner à l’hôtel « Du Fort ». Au contrôle technique ,pour les non habitués aux rallyes FIVA, c’est déjà la course dans tous les sens , pour trouver le tapis de sol obligatoire , mais qui ne sera jamais employé, ou le triangle, la boite de secours , ou un extincteur dont la date limite n’est pas dépassée ; certain de ces accessoires passeront le contrôle à de nombreuses reprises.

Nous mettons à profit le temps qui nous reste pour vérifier l’étalonnage préprogrammé et nous constatons une différence de 10m sur 6 km ; assez précis à notre niveau nous ne changeons rien. Mon équipier n’ayant pratiquement jamais jonglé avec les tables de moyennes , heureusement il n’y en a que 3 différentes (33 ; 36 ; et 49,99 ) et l’organisateur les ayant intelligemment fournies , nous décidons de privilégier le fait d’essayer de prendre le minimum de pénalités aux différents CH ainsi qu’une attention soutenue pour éviter les erreurs ou pièges du tracé, car vu les conditions climatiques l’on se doute bien que les délais aux différents pointages ne vont pas être si faciles à respecter. Nous nous sommes évidemment inscrit en Classic , manche comptant pour le championnat d’ Europe de la spécialité, dont tout le tracé est en fléché mètré. Affublé du numéro 26 nous sommes pris en étau entre une R8 Gordini et la TR7 (que j’avais pilotée dans le temps) de notre ami Eddy Borremans (l’organisateur du légendaire PAC) .

C’est parti pour la cacahuette

C’est parti... et directement dans cette première partie ,quelques concurrents ne tenant pas compte des indications kilométriques, ou négligeant l’importance du Trip , quitte trop tôt à gauche ou font demi-tour croyant avoir raté la bonne route à prendre et comme les temps ne sont pas trop trop larges encaissent leurs premières pénalités à ce premier CH., pour nous "La cacahuette " comme la sympathiquement baptisée mon équipier , parfaitement réglée la semaine précédente par Mr Baiwir (l’excellent pilote de Course de Côte) elle donne tout ce qu’elle peux dans la montée , interminable pour elle , de la Sarthe,ensuite elle virevolte dans la descente du bois de Tihange, avec une première RT (vers une superbe septième place pour nous) direction Ombret, Jehay, Amay, ST.Georges ou plusieurs concurrents ratent la petite gauche dans les champs, et pointage au 2éme CH Ou nous arrivons 1’avant notre heure , ça roule toujours.

Très belle étape dans les champs ,bois et vallée pour arriver à Roloux (Fexhe) pas de problème nous sommes toujours dans les temps pourtant nous voyons arriver en catastrophe Porsche, R8, et autres voitures bien plus puissantes ,mais nous n’avons fait aucune erreur de parcours. Roloux , Jeneffe, Freloux, Kemexhe sont au programme pour atteindre le CH4 de Kemexhe. Kemexhe , Crisnée , direction Oreye ou l’on peut pointer en avance en communiquant son heure idéale et ou l’organisateur à prévu un drink. Nouvelle heure de départ et direction Oleye, Bettincourt , Berloz ou ceux qui n’ont pas bien étalonné se font piégés , et ils sont nombreux par une gauche cul de sac( mais non indiquée) , et au bout de 400m il faut faire demi tour et quand il y à plusieurs véhicules ce n’est pas évident. ;la bonne se situait 30 m plus loin ,nous passons sans soucis .

Pluie et petites anglaises ...

La pluie s’est enfin un peu calmée,mais l’eau est partout et les trous et rigoles sont gorgées d’eau(pas idéale pour certaines petites anglaises ). Arrivée à Hologne sur Geer , dans le fief de « Moustache « (notre truculent ami François Dombret, qui à même le temps de faire la bise à son épouse). Et petit arrêt « bistrot »,... que cela fait du bien . Dans notre étroit habitacle l’ambiance est super pas d’erreur et pas de retard aux CH.. On repart, Omal,Celles et départ de la 2ème RT,j’ai pris le temps de calculer nos temps de passages dans différentes cases du road book surtout aux fréquents changements de moyenne dans les zones à parcourir à 36 km/h., mais dans l’effervescence je suis repassé à la moyenne supérieure une note trop tôt et évidemment nous avons été pris pendant ce temps là...Quel c... allez ma poule cela roule jusque Betrinchamps CH 8. Suivent Verlaine, direction Seraing le Château et Ch9 , le rythme est toujours aussi soutenu et cela commence tout doucement à faire du dégât car à un moment nous sommes 4 à pointer dans la même minute et afin de perdre le moins de temps à la relance je m’efforce de dépasser des véhicules plus puissants que nous mais ayant pris du retard aux CH, la Civic donne tout ce quelle a et sans rechigner et par moment la boite automatique est un avantage car je reste concentré sur l’itinéraire et sur les CP souvent placés dans des décomposés...Une étape un peu plus longue nous dirigent vers Warnant Dreye ; Dreye ;Vieux Waleffe et l’arrivée à Dreye au CH 10 ,la dernière étape de cette première boucle est calculée très large pour permettre le ravitaillement en carburant à Warnant-Dreye, et nous arrivons à Villers le bouillet où les commentaires vont bon train et pourtant les experts ne sont pas encore arrivés mais cette catégorie vous sera certainement narrée par Daniel Pigeolet .

Des grêlons au dessert

Un splendide buffet de pâtes préparé par l’équipe de Thierry Warzée (Le sucré salé à Wanze) fait un bien fou et permet de recharger les accus car l’après midi s’annonce très sérieuse. Un seul petit bémol nous repartons sans connaître le classement provisoire car seule la 1ère RT est affichée. Nous descendons sur Tihange ,où se trouve le départ officiel ,et alors que nous patientons pour recevoir notre road -book une véritable averse de grêlons gros comme des œufs de pigeons oblige le pauvre préposé Christian Bex à se réfugier dans son véhicule en attendant une accalmie. Enfin on y va ,il drache toujours mais plus des grêlons. Tihange, Stréée, Clavier, Pont de Bonne, Marchin, Fourneau (Haut lieu du Rallye du Condroz) et CH 13 à Marchin. Suivent Grand-marchin,avec des trous et des bosses ;Baya ;Et CH 14 à Filée,et cà rouleTahir, Jallet, Evelette, Haillot,et Winget pour le CH 15.Traversée du beau bois vers Gesves, Muache, Bellaire ; Et CH 16 à Leumont.Puis Andenne,Bonneville, Haltinnes, Haut-Bois ; Faux les Tombes, Mozet et CH 17 à Brionsart.

La Civic fait des miracles !

Départ de l’RT que j’ai pris le temps de calculer lors d’une brève avance au CH précédent. Mon équipier se débrouille comme un chef et les notes s’égrènent dans l’allégresse comme dans les meilleures partitions musicales. OUF l’on arrive à Spontin où les organisateurs dans leur plus grande mansuétude nous accordent 15’ pour prendre un drink manifestement des mieux accueilli par tous les participants ;J’en profite pour faire la bise à mes filles qui ont été commises chauffeur et vérificatrice des feuilles avec le handicapé de service (pardon Mémé ;mais heureusement que Marguerite accompagne) .J’en profite pour essayé de calculer la Rt suivante, mais je ne sais pas la terminer, il est déjà temps de repartir avec notre nouvelle feuille vierge. La Civic(et surtout son équipage évidemment) fait des miracles en étant toujours sans pénalité routière,mais nous avons raté un Cp près de la sortie de la nationale. Nous redémarrons et comprenons pourquoi nous avons pu nous désaltérer,il faut directement être dans le coup avec un passage dans la gare de Spontin aisé pour nous ,mais pour les experts ,en « arêtes de poissons » cela doit être une autre paire de manches. Suivent Senenne, Natoye ;et CH 20 à Braibant. Schaltin,Champion, Hamois, Ohey avec un pointage à une station obligeant un aller retour pas spécialement indispensable,Havelange, Sorée,pour CH23 à Evelette.et départ de RT 4 vers Résimont, Changement de moyenne descendue à 36 kmh,Tahier,Libois ,et on repasse à 49,99,avec CH24 à Pailhe. ensuite 6 changements de direction sur 400 m,puis Hoyoux,Petit- Avins et CH 25 .Cela bout dans les habitacles malgré le temps qui ne s’amèliore pas vraiment. Apres Bois-Borsu,Les Avins, Ochain,Clavier Station,et Terwagne lieu de pointage du CH 26.Je coupe mes essuie- glace ,je pense que c’est la première fois. Suivent Villers le Temple et Clermont pour le CH27. Alors que nous sommes prêt à nous congratuler avec Claude pour n’avoir pris aucune pénalités routières, nous rentrons à Huy comme des avions et, comme tous les autres concurrents, nous prenons une minute(bien plus pour certains) car le parcours ayant été modifié dans sa rentrée en raison de l’émission de la RTB ,personne ne nous a averti au dernier CH que le délai était allongé ,j’arrive plutôt énervé pour apprendre que ces pénalités sont annulées pour tout le monde. J’avoue que j’aurais préféré en être averti afin de ne pas être tenter des manœuvres de dépassement en ville. Toutes les voitures se retrouvent alignées ,maculées de boue,dans la rue neuve ou « Le Lutécia « lieu du terminus débitent à grands flots,bières, kriek et autres boissons bienvenues.

Tous les participants réunis sur le seuils se remémorent déjà ce rallye UNANIMEMENT apprécié quand à son tracé sans aucune erreurs,son timing serré ,surtout pour les plus petites cylindrées,mon ami Chavan au volant de son Spyder 124 trouvant évidemment la chose plus façile, mais qui a omis de relever les CP non humain au début du parcours. Nous remontons ensuite dans les instalations de l’ALE à Villers pour un repas d’une qualité rarement proposée dans une telle organisation et ce pour plus de 150 personnes .Un premier classement est publié et nous sommes fiers et heureux d’être classé 11 ème (sur 36 ) et deuxième de classe derrière une R8 Gordini, et puis je suis un peu déçu de rater le top dix et la victoire de classe pour un CP manquant. Mais tant Claude que moi avons pris un pied d’enfer grâce ou à cause de notre petite et vaillante « Cacahuette ».

Comme quoi il y à vraiment possibilité de se faire plaisir à petit prix,Je passerai sur ce qui m’est toujours désagréable dans les rallye FIVA Belge,à savoir les éternelles réclamations(tout cela pour une coupe ), gâchant toute la belle ambiance de ce superbe rallye ,comme hélas nous avons rarement l’occasion de vivre dans notre pays,et reportant la remise des prix à une heure si tardive que c’est devant une assistance clairsemée qu’elle s’est déroulée. Bravo et je suis de nouveau partant pour 2007,avec peut-être un petit peu plus de soleil.

A voir sur Automag les photos de notre photographe habituel Eddy Coppée

René BEYERS.

A lire aussi :
 10 Heures de HUY, un rallye dans le déluge
 En 911 à HUY
 10 heures de rallye à Huy
 Les 10 H de pluie (pardon de HUY)


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use