AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






CARS, quatre roues et un film d’animation rempli d’émotion !

vendredi 30 juin 2006, par bob

CARS au cinéma, sortie le 5 juillet 2006



Qui aurait cru qu’autant d’émotions puissent se dégager de personnages faits de tôles sur 4 pneus ?

John Lasseter, le réalisateur, a entrepris un long voyage traversant les États-Unis avec sa femme et ses 5 fils sur la Route 66(voir l’article Automag sur la Route 66). Ceci pour renouer les liens avec ces derniers et de ne pas manquer la jeunesse de ses enfants suite à une remarque de son épouse qui le trouvait trop impliqué dans son travail en réalisant 3 films coup sur coup (Toy Story, 1001 pattes et Toy Story 2.). Accro à sa passion, les voitures, dont il collectionnait les répliques miniatures Hot-Wheels étant enfant, John s’est attaqué à un thème qui lui est cher. A la remarque que le thème automobile ne faisait rêver que les passionnés de sport mécanique, force est de constater que John Lasseter à relevé le défi.

Le film

L’histoire de Flash McQueen, jeune vedette du milieu des courses automobiles en pleine gloire et promu à un avenir rempli de paillettes et de sponsors prestigieux, se retrouve coincé dans la bourgade de Radiator Springs sur la Route 66. Dans ce village moribond, survivent des types sociaux américains délicieusement désuets : une brave dépanneuse rouillée, une généreuse patronne de station-service aux pare-chocs attrayants, une limousine des années 1950 au passé mystérieux.

Par ailleurs, le héros égocentrique y côtoie une Porsche bimbo au grand coeur, une Fiat italienne fan de Ferrari, une ex-Jeep militaire aux relents patriotiques ou encore une fourgonnette hippie adepte de l’essence biologique. Un « melting-pot » de personnalités auxquelles on a aucune peine à s’attacher rapidement.

Le thème du film qui veut mettre l’accent sur le fait que les choses les plus simples sont la vraie richesse dans une vie, est habilement abordé via le destin de Radiator Springs et de ses habitants. On se surprend à éprouver des émotions vraiment touchantes, à s’identifier aux personnages qui ne sont en fait que de tôle et de cuir ! Mais après tout, est-ce vraiment surprenant de la part du studio (Pixar) qui a débuté en donnant la vie à une lampe de bureau ?

L’animation est comme à l’accoutumée avec les productions Pixar, irréprochable. Les voitures possèdent des carrosseries luisantes, possédants chacune leurs propres textures, les reflets sur les capots sont saisissants de réalisme. Ce réalisme se mélange à l’humanisation des autos très efficace, en plaçant les yeux des personnages sur leur pare-brise et non à la place des phares, les animateurs ont ainsi pu leur donner un maximum d’expression.

Le film nécessite à coups sûrs des visions multiples tellement il est riche en détails et trouvailles inventives jouissives. Se situant dans un univers entièrement rempli de voitures et autres créatures mécaniques, des détails tels que l’architecture (Un motel en forme de cônes) , la végétation (les fleurs rappelant les pneus), la faune (les coccinelles et les vaches dans leurs versions mécaniques) ou les paysages (formations rocheuses) prennent une toute autre dimension, une chaîne de montagne aligne des ailes de Cadillac, une falaise prend l’apparence d’une calandre... on pourrait mettre le film en pause sur un plan et s’attarder longtemps sur la richesse de son contenu. Vous vous amuserez à traquer les moindres clins d’oeil au monde automobile ou aux autres films de Pixar.

Bref, on sent la passion de John Lasseter dans le film, l’envie de la faire partager sans toutefois nous l’imposer se ressent via le soucis du moindre détail. les courses automobiles sont rendues de manière tellement efficaces qu’elles cloueront même à leurs sièges les spectateurs non fans de sport mécanique. Combinant une histoire béton, des personnages irrésistibles et une technique irréprochable, le cru Pixar 2006 est une vraie réussite qui aborde des thèmes vraiment matures de façon habile et qui comblera à coups sûr le public. Et n’oubliez surtout pas de rester jusqu’à la fin du générique

Bob

 Voir la bande annonce en musique !


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use