AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






4ème Rassemblement international des Juvaquatre

samedi 5 août 2006, par Invité.

Du 25 au 28 mai 2006.



Comme chaque année depuis 4 ans, le CAR île de France, organisait cette rencontre des amoureux de la Renault Juvaquatre. Pour cette 4ème édition, c’est le Val de Loire qui était choisi. Superbe région faites de châteaux, bois, campagnes et charmants villages, qui sera le théâtre de balades, visites etc...le tout baigné par une météo plus que radieuse.

Nous avons pu cette année rejoindre le camp de base du rassemblement, le mercredi pour être frais et dispo pour le début des hostilités du jeudi. C’est le domaine de Seillac qui sera notre point d’attache à tout pendant ces 4 jours.

JPEG - 72.6 ko
La tribu des « Juvapotes » au grand complet

Les Juvapotes se retrouvent !

Les Juvapotes (c’est le nom de cette tribu), sont majoritairement composés de Français, mais on compte également dans leur rang, un Luxembourgeois, venu par la route en deux étapes avec sa berline de 1948. Coté belge, les incontournables « Indiana Jones Verviétois » venu par la route également au départ de la Drome avec leur « pétaradant » fourgon, non sans avoir escaladé le Ventoux en Juva. Mais où s’arrêteront-ils ? . D’autres belges sont là, René et sa famille au grand complet venu de Walcourt et nous même de Sart-Eustache, dont les deux berlines avant-guerre sont en cours de restauration.

JPEG - 54.4 ko
Roger et Alain, nos baroudeurs Vervietois.

La matinée du jeudi nous permet d’accueillir les nouveaux arrivants, nous découvrons les unes après les autres des Juvas amoureusement restaurées. Certaines sont restées dans leur jus, la palme revenant à mon humble avis, à celle du jeune Thomas Pluvinet dont le break est dans un état de conservation étonnant.

Pour le départ du premier galop d’essai, le sympathique Richard Ortynski, nous avait planté un décor plus que réaliste d’une station service des années 50.

JPEG - 53.1 ko
R.Ortynski et sa station service des années 50

Toutes les Juvas ont eu droit à la mise en scène de Richard, qui pour le plein, le niveau d’huile ou d’eau ou encore le fameux coup sur le pare brise. Merci encore à Richard, qui pendant plus d’une heure a fait battre les cœurs nostalgiques des spectateurs le tout en musique avec Danielle et son orgue de Barbarie et Daniel Couvreur et son épicerie ambulante d’époque aussi. Nous randonnerons à bord de la berline de Jean Jacques Pierot conduite de main de maître par... Rose-Marie pendant près de 50kms à travers bois campagnes et vallées de la région ou à chaque traversée de village nos belles reçoivent l’accueil des habitants par des pouces levés, un signe de la main ou encore des bravos. Il faut dire qu’une colonne de 26 Juvas, ça ne passe difficilement inaperçu.

JPEG - 59.1 ko
La Juvaquatre pas qu’une histoire d’hommes

Les Juvaquatres caracollent vers Amboise

Le vendredi fini la rigolade, ont rentre dans le vif du sujet, le programme est.... chargé. Notre « pilote du jour » sera Jean Jacques « le Luxembourgeois » et sa Berline de 48. Nous filons vers Amboise dont la municipalité a mis à notre disposition un vaste parking pour exposer au public nos Juvas. Beaucoup de monde déambule entre les autos un bulletin de vote à la main afin d’élire les 3 plus belles de chaque catégorie (break - fourgon - coach/berline).

JPEG - 63.9 ko
Exposition des Juvas sur la place d’Amboise.

Nous profitons du marché de fin de semaine pour cueillir quelques spécialités locales afin d’ agrémenter le pique-nique du midi au bord de l’étang de ?????????. Visite éclair d’Amboise et son dédale de ruelles commerçantes avant de rejoindre la mairie où l’apéritif nous est offert par Mr le Maire. Après le pique nique et ses échanges culturo-gastronomique, direction Montrichard pour visiter le très intéressant « musée du poids lourds » et puis les caves de Montmousseau formée de galeries creusées dans la craie sur 3 étages sur une distance totale de 17kms. Nous n’avons bien sur parcouru qu’une centaine de mètres de ces galeries, vu qu’une dégustation nous attendait à bras ouvert à la sortie.

Le samedi, c’est sous un soleil de plomb que nous commencons notre journée marathon par la visite du château de Cheverny dans le break de Jean Auzat et sa charmante épouse. Connu des 7 à 77 ans, Cheverny n’étant que le non moins célèbre château de Moulinsart, cher à notre petit reporter téméraire ; Tintin. Par la suite, nous nous rendons au château de Troussay dont une des dépendances nous servira de cadre pour le pique-nique.

JPEG - 53.5 ko
Pic-nic à Troussay, l’échange n’est pas que culturel !!!!

Les 36 Juvaquatre sont parquées en épi dans la cour du Château, plutôt impressionnant et magnifique. Les appareils photos mitraillent à tout va, plusieurs très belles photos sortiront de cette cour.

JPEG - 46.3 ko
36 Juvas en épi dans la cour du château de Troussay

Nous reprenons la route, qui sous ce soleil radieux prennent des allures de vacances avant l’heure. Je me souviendrai longtemps de la sortie de Troussay, ou pour épater un car de .......mammies, Jean c’est pris pour le " Ragnotti de la Juva", ça gîte fort une Juva en appui !!! Notre périple passera par le château de Fougères sur Bièvre et celui de Chaumont sur Loire où les voitures alignées sur la pelouse attirent plus d’un touriste à venir les admirer. Ayant une légère indigestion de vieilles pierres féodale, nous nous dirigeons vers les jardins du château où la vallée tropicale nous fera le plus grand bien par sa fraîcheur et son humidité, c’est que le « cagnard y cogne » comme dit notre Marseillais José qui c’est même réfugié à l’ombre, c’est vous dire.

Le samedi soir, traditionnelle soirée de clôture après le repas de « gala . Mr SLIWOWSKI (créateur et webmaster du groupe) remet aux participants les nombreux prix inherants des différents concours ayant agrémenté le séjour. Cette soirée est toujours un grand moment attendu, tant l’amitié qui nous lie tous est à son paroxysme, même si le cœur de chacun commence à se serrer tout doucement à la pensée que l’heure des au revoir approche.

Tous les juvapotes en profitent pour remettre à J. Auzat ainsi qu’à M. Sliwowski une plaque émaillée représentant leur juva respective, en guise de témoignage d’amitié pour leur dévotion à faire fonctionner notre groupe. A l’unanimité, décision fut prise également d’en remettre une à Mr Fred Connan pour le fabuleux boulot effectué pour que ce rassemblement soit une réussite.

Adieu et émotion...

Le dimanche alors que beaucoup reprennent la route, une poignée d’irréductibles ayant du mal à se séparé, se réunissent une dernière fois à Onzain sur les bords de la Loire pour un dernier repas en plein air à l’occasion des festivités de « Jour de Loire ».

L’heure du départ a sonné et c’est la gorge serrée et les yeux emplis d’émotion que nous reprenons la route de la Belgique. Déjà dans nos têtes, le rassemblement 2007, qui célèbrera les 70 ans de la Juvaquatre, nous motive à être présents pour revivre ces instants de grande amitié. Gageons que nous serons présent cette fois avec notre berline de 1939.

Pour terminer, un tout grand merci à Mr et Me Connan pour le travail fourni avant et pendant ce rassemblement pour qu’il soit une totale réussite. Comme dirait notre narrateur favori Marseillais ; « Que du bonheur » !!!!!!!

Eric Driesen.


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use