AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






1ère Hist ‘ Opale : Un essai concluant !

jeudi 7 septembre 2006, par Invité.

JPEG - 53.1 ko
Départ depuis la concession Opel Europ’Auto Calais

Un essai concluant

C’était une grande première, ce samedi 2 Septembre, pour l’équipe du Calais-Auto-Racing puisqu’en adaptant leurs connaissances d’organisateurs à l’événement, les responsables calaisiens ont simultanément découvert, et fait découvrir, le monde de l’Historique.

Il y a 25 ans, et même peut-être un peu plus, quelques passionnés de sport automobile regroupés autour de leur président de l’époque, Jean-Paul Maillard, lançaient dans la ligue Nord-Picardie une activité qui devait rapidement se développer : le rallye régional à parcours secret. C’était l’époque où les équipages les plus en vue se nommaient Guillou-Ménoret, Flis-Phelippeau, Jean-Leber, Dupard-Marchand, ou Rousseau-Guezennec, vainqueur de la première édition calaisienne en 1978.

A Calais, à Dunkerque puis à Boulogne-sur-mer, les rallyes ont animé le C.R.R. (Challenge des Rallyes Régionaux) à l’échelon national avec des listes d’engagés atteignant, et dépassant même, la centaine d’équipages. Les véhicules les plus en vogue étaient alors des Simca Rallye 2 ou 3, des Renault 8 ou 12 Gordini, des Alpine Renault, quelques Porsche et des Golf Gti de la première génération.

JPEG - 60.6 ko
Queval-Queval (Visa Chrono)

La nostalgie de cette époque, où l’électronique n’avait pas encore envahi l’automobile, semble se répandre de façon galopante et, nombreux sont, semble-t-il, les pères de famille qui souhaitent faire partager cette passion avec la jeune génération.

Naissance de l’Hist ‘ Opale

Régulièrement appelé pour officier en tant que commissaire technique, en France et même à l’étranger, lors de compétitions de voitures historiques, l’actuel président calaisien, Alain Lheureux, a immédiatement adhéré au projet qu’on lui soumettait, à savoir organiser à Calais et dans le calaisis une épreuve pour véhicules de plus de 25 ans. C’est ainsi qu’est née cette Hist’ Opale dont le choix de la date était limité, à cause d’un calendrier déjà bien chargé. Malgré la période de rentrée, source de bon nombre d’occupations diverses, c’est le premier week-end de Septembre qui fut choisi, à tort ou à raison.

JPEG - 44.3 ko
Becquet-Piedbois (Renault 5 Alpine)

Cinq bons mois de travail de préparation, hebdomadaire puis quotidien,ont été nécessaires pour la mise en place de l’événement rendu possible grâce à des partenaires compréhensifs comme la Ville de Calais et la concession Opel Europ’Auto de Calais, pour ne citer qu’eux.

Un sans-faute

Malgré une importante diffusion d’informations et de formulaires d’engagement, les équipages sont restés assez méfiants à l’arrivée de cette nouvelle épreuve. « Ils ont eu tort » commentait un équipage francilien qui, au terme des 200 km de ce périple dans le calaisis, a chaleureusement félicité l’équipe organisatrice.

JPEG - 74.6 ko
3è Braulle-Pruvot (Triumph Spitfire)

Et si, évidemment, le parcours avait été concocté et peaufiné pour déstabiliser les tandems les plus aguerris, une balade plus familiale était également au menu de cette première Hist’ Opale. Il y en avait donc pour tous les goûts et, selon le président lui-même, « on aurait aimé que les nombreuses anciennes qui garnissent les garages de la région soient de sortie ». Il semble, malheureusement, que ces pièces de collection soient jalousement conservées à l’abri du temps et des regards.

La revanche sera pour plus tard

Le 11 Mars dernier, lors d’une randonnée cartographique de préparation, Jean Guezennec et Thierry Coltin étaient venus en « repérage » avec leur coupé CG mais, malgré leur entraînement à déjouer toutes sortes de pièges de navigation, ils devaient s’incliner devant l’équipage Duhaut-Duhaut (père et fils) également très avertis et également sur Coupé CG 1200 S. Dans la bonne humeur, l’équipage francilien avait bien promis une revanche aux locaux et, ce 2 Septembre, c’est au volant d’une superbe Porsche 914/6 qu’ils cherchaient la victoire. Quelques contrôles de passage « oubliés » (il y en avait 97 sur le parcours !) profitaient finalement à Jean-Maurice et Philippe Duhaut.

JPEG - 40.7 ko
l’équipage local Jean-Maurice DUHAUT- Philippe DUHAUT
La victoire au rendez-vous pour cette CG 1200S, Philippe (le navigateur) semblait particulièrement à l’aise !

Des félicitations toutes particulières iront à un autre équipage local, Marcel Braulle-Thomas Pruvot, pour qui c’était une grande première et qui termine à la troisième place du classement devant le non moins valeureux binôme Hugues Hornoy-Jean Gauchet, qui sont, l’un et l’autre, de véritables passionnés de ces « voitures d’époque ».

La catégorie « Balade » a, quant à elle, vu la victoire d’un équipage nordiste, Mars Cieslak-Jean-Pierre Greselles (BMW 323i).

JPEG - 40.5 ko
Mars Cieslak-Jean-Pierre Greselles BMW 323i

Les classements

Catégorie « Cartonav »
 1 Duhaut-Duhaut (CG 1200 S) 259,20 points
 2 Guezennec-Coltin (Porsche 914/6) 742,00 points
 3 Braulle-Pruvot (Triumph Spitfire) 1173,60 points
 4 Hornoy-Gauchet (Opel Manta) 1177,80 points
 5 Becquet-Piedbois (Renault 5 Alpine) 1208,00 points
 6 Queval-Queval (Visa Chrono) 1623,60 points
 7 Lannoy-Bally (Citroën) 1982,20 points
 8 Decousser-Legrand (Porsche 911) 2016,00 points
 9 Spy-Loyer (Porsche 911) 6930,00 points
 10 San Giovanni-San Giovanni (Triumph Spitfire) 8077,50 points

Catégorie “Balade”
 1 Cieslak-Greselles (BMW 323 i) 648,00 points
 2 Duquenoy-Duquenoy (Porsche 911) 6957,90 points
 3 Barras-Barras (DS 21) 10504,80 points.


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use