AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






Spa historic Rallye : Le retour aux sources !

Première publication : 16 septembre 2006, mise en ligne: jeudi 14 septembre 2006, par Raymond COLLIGNON

5ème SPA HISTORIC RALLY - Challenge Alfonse Delettre

2 septembre 2006



Spa, 7h3o du matin... le casino ne dort toujours pas et certains joueurs continuent à maltraiter les pauvres bandits manchots pour qu’ils crachent enfin leur virtuelle monnaie.

Les rallyemen, eux, n’en ont rien à foutre de ces paumés désargentés, ils se pressent déjà aux contrôles du Spa historic rallye.

JPEG - 54.5 ko
Prête pour le départ : la Lancia 1600 HF de Willy Lux & Joseph Lambert

Leurs voitures sont belles : Alfa, Lancia, Volvo, Porsche, Renault, Mg et autres sportives, s’alignent le long des anciens thermes, prêtes à en découdre.

Les contrôleurs Fiva s’affairent, leur obsession du jour : la bâche de 2M sur 3M qu’il faut avoir pour mettre sous la voiture afin d’éviter de tâcher les divins pavés ou la sacrée terre battue des belles villes où le rallye s’arrêtera... le problème c’est que l’utilisation, elle, n’est pas contrôlée ni imposée, les fameuses bâches se terrent donc sous les trousses à outils dans le fin fond des coffres !

Ridicule... enfin la Belgique restera toujours un pays surréaliste !

Dany Delettre et son équipe ont réuni une soixantaine de voitures dans la ville d’eau réparties en trois catégories : Découverte (nouvelle catégorie LVBVA) « classics » et « experts ».

Les « découvertes » sont appelés à faire la deuxième boucle seulement avec deux RT imitées à 4okm/H de moyenne , les « Classics » font les boucles 1 et 2 et les « Experts » se tapent le tout en étant les seuls à faire la troisième boucle, réputée difficile, puisque l’organisateur se permet d’y tirer les moyennes aux maximum sans se gêner en plus pour utiliser tous les pièges de la navigation en ce compris les lectures de cartes IGN et les subtilités du non mètré.

JPEG - 61.3 ko
pilotes et co-pilotent se concertent avant le départ...

Nous, au départ, nous avions engagé la BMW 2002 Ti Automag afin de la tester après une solide révision bien nécessaire après le rallye de Saint Martin Vésubie et avant son retour en France pour la suite du championnat.

Tout se présentait bien au niveau de cette préparation mais sans aucune sécurité dans les délais...

Vendredi soir, 12 heures avant le contrôle technique... le moteur tourne enfin chez Mathieu Vogts le préparateur, il m’appelle pour faire un essai, tout a l’air concluant jusqu’au moment où, en pleine nuit, la BM crache brusquement derrière elle un beau nuage de fumée blanche ! Une pastille du bloc, probablement une des seules pièces non remplacées a lâché !

Le moteur, arrêté à temps , semble sauf, mais impossible évidemment de faire rouler la Bavaroise le lendemain : pour le fameux test, c’est raté !

Nous réveillons donc la Volvo qui n’en demandait pas tant endormie dans son antre de Stavelot depuis le Monte Carlo.

JPEG - 68.1 ko
La VOLVO en pneus lamélisés réveillée brutalement de son sommeil hivernal

Deux heures de travail pour dégripper tout, monter le Halda, ajouter un peu d’huile et voilà le miracle, la 122 S se présente au contrôle après trois heures de sommeil pour son mécano et son pilote, c’est pas si facile que cela le vie de rallyeman !

Les meilleurs au départ :

Le rallye est tracé par Francis Dozo, excellent équipier lui-même. Dès le départ, on sent sa patte, inspiré par d’anciens itinéraires des boucles de Spa et des 12H de l’Est, Francis cherche la belle petite route, celle que personne ne connaît si possible.

Evidemment, quand on voit les inscrits, surtout en experts, on se doute que pour certains, il n’y aura aucune découverte.

JPEG - 44.6 ko
Florence & Alexia Braillard appliquent le n°31 sur la Porsche 911

De très bons équipiers sont au départ : Robert Vandevorst, Eddy Gully, Yves Thirionnet, Claude Ninane, Eric Dameseau, Joseph Lambert, Christiane Moriau, Gilbert Rogister, Philippe Mathy, Daniel Pigeolet et tant d’autres... Il y aussi pas mal de vieille et brillantes gloires Bill Van Coillie, Willy Braillard, Yvette Fontaine, Roger Munda, Willy Lux etc, rien que du très beau monde que nous avons vraiment du plaisir à côtoyer.

JPEG - 41.4 ko
Bill VAN COILLIE - Christiane MORIAU ... Bill sur le terrain de ses anciens exploits

Toute cette belle troupe démarre en fanfare par une étape vers haute Desnié en passant par le célèbre cimetière de Winanplanche tant de fois contourné dans tous les sens par les rallyes d’époque.

JPEG - 29.7 ko
SAAB Attack ! Descamps-Swartelee, 3è en Classic

Les Rt sont longues et dépassent souvent les cinquante kilomètres, il faut rester concentrés, surtout l’équipier qui dirige complètement la manœuvre de la lecture de note au contrôle de la moyenne.

JPEG - 43.7 ko
Willy Braillard, co-pilote d’un jour

La matinée se passe ainsi à un rythme très soutenu.

Nous avons même le plaisir de découvrir en RT une route en principe interdite à la circulation automobiles, elle tourne et retourne autour du bassin supérieur de la centrale de Coo. Heureusement, il y a de hautes glissières mais c’est quand même impressionnant de voir toute cette eau, accumulée dans son trou et prête à s’engouffrer dans les turbines pour faire vivre la fée électricité à la demande.

JPEG - 45.2 ko
Cette Porsche 911T remportera la catégorie Classic, à bord : Philippe Malherbe et Daniel Pigeolet.

Après une première halte à Trois-Ponts, c’est reparti à nouveau dans le mythique Wanne, Stavelot, Francorchamps, Ster avec son jump qu’on essaie quand même de réussir, juste pour se rappeler le bon vieux temps.

Après tous ces plaisirs Stavelotains, nous basculons tout doucement vers l’Est et ses pays rédimés. Etapes forestières sur de la bonne terre qui secoue, glissades dans les bois, bascule dans les ornières, tout y est jusqu’à Rodt Saint-Vith qui accueillit aussi en son temps des étapes des 12H de l’Est et même des « Routes Blanches » tout au début des folies d’Alphonse Delettre.

JPEG - 53.3 ko
Vincent Dehasse et Alex Paquay sur la R8 Gordini

Nouvelle concentration à Saint-Vith puis sans coups férir départ vers la vallée de l’Our qui est probablement une des plus sauvage vallée de Belgique accessible en voiture. Nous flirtons à plusieurs reprise avec l’Allemagne, découvrant encore les anciens postes frontière... Ha elle est belle l’Europe, mais il n’y a pas si longtemps que cela, il fallait encore montrer patte blanche pour entrer en Germanie.

JPEG - 49.1 ko
CP sympa ! cela se passe avec le sourire.

La RT 9 nous ramène tout doucement vers Stavelot et le bon vieux Wallon qui nous manque déjà. Petit-Thier, Mont le Soie, Wanneranval, Stavelot où se terminaient pratiquement le rallye pour les « Classics » et « découvertes ».

La cerise sur le gâteau attend les experts qui doivent encore faire une longue boucle les menant jusque la nuit bien entamée.

JPEG - 43.3 ko
L’équipage Guerardon de la BMW 2002Tii en prise avec les vaches ! Ce sont les inpondérables du rallye...

Nous sommes contents de nous, la Volvo est sidérante, elle se fait vraiment plaisir comme une gamine. Adrien s’en tire très bien et à part quelques erreurs de chronos, nous faisons vraiment peu d’erreurs de navigation et nous nous classons honorablement.

JPEG - 45 ko
Adrien FELOT se pose des questions dans les bois...

Stavelot la belle lâche goutte à goutte les experts rescapés, les blancs moussis nous saluent « bonne chance les gars ! »

Nous sommes partis sur du non mètré vers La Vaux Richard, Belleveaux, Malmedy où débutait une première carte assez compliquée.

JPEG - 38.5 ko
La VOLVO AUTOMAG prend son pied

Nous tourniquons à l’intérieur de vieux circuit de Francorchamps.

Burnenville, Blanchimont, Rivage, Mé, Bernister, Ferme Libert, tous ces noms claquent au vent comme de vieux souvenirs...

La rallye se termine à la nuit tombée par une dernière carte. Nous frôlons la « divine Clémentine », nous pénétrons Balmoral pour finir par enfin retrouver Spa où tous les amis des autres catégories nous attendent verres à la main.

JPEG - 45.3 ko
Georges JANSSEN, organisateur des Boucles de Francorchamps en repérage avec BOILEAU ?

Quel plaisir, ce court tronçon de nuit, c’est drôlement plus gai et plus sûr de rouler comme cela sans risquer à tous moments de prendre un tracteur de face sur les petites routes étroites ouvertes à toutes circulation en plein jour.

Nous nous tirons une dernière bourre avec Willy Lux et sa Lancia 16OO HF dans les bois de Spa et puis, c’est déjà le retour aux sources.

JPEG - 54.9 ko
Vandecandelaere - Vanderheijden sur une Cortina GT de location. Ils ont passé une journée fantastique et remettrons cela très bientôt !

Rallyemen-riverains éternel combat

C’est bien dommage mais une fois de plus le rallye a été arrêté en plusieurs endroits par des riverains irascibles qui croient que la voie publique leur appartient sous prétexte qu’ils habitent dans ces endroits charmants.

JPEG - 52.4 ko
Roger Munda et Jannick Albert se classeront à la 2è place en Classic

Dans un état de droit, la voie publique appartient à tout le monde pour le moins que les règles élémentaires du jeu soient respectées.

Les rallyemen respectent ces règles, le rallye est autorisé, les moyennes sont inférieures à 5O Km/H, bien en dessous dans les villages et des contrôles radar au moins dissuasifs sont organisés tous au long l’épreuve. Les fermiers et leurs tracteurs qui bloquent les routes de campagnes sont quant à eux dans la plus complète illégalité même s’ils ne s’en rendent pas compte dans leur égoïsme naturel.

Quel déplorable manière d’être en tous cas pour ces gens qui veulent vivre dans un état de non droit où, comme au far-west, s’ appliquerait uniquement la loi de la racaille !

Les résultats : l’écurie Ardennes domine sur ses terres

JPEG - 51.3 ko
Michel Closjans (Acoutil) et Robert Vandevorst BMW 2002Tii

En catégorie « Experts » les rois Lambert et Vandevorst avec Ninane dans leurs échappements ont dominé sur leurs terres.

JPEG - 56 ko
Lux-Lambert, 2 co-pilotes dans une voiture cela donne quoi ? une 1ère place en Experts !

Willy Lux qui pilotait Joseph Lambert a même trouvé moyen d’être fâché et heureux à la fois de cette victoire car ce râleur perfectionniste n’est vraiment jamais content, bravo quand même Willy !

JPEG - 42.9 ko
Jean François Delincé associé à Claude Ninane sur la Cortina, ils termineront 3è en Experts

En catégorie classic notre ami Daniel Pigeolet épaulé par Patrick Malherbe a dominé outrageusement comme un expert qu’il est en réalité.

En « découverte » Van Rooij-Vanganzewinkel ont gagné sans trop de problèmes alors qu’eux, découvraient vraiment cette superbe région.

JPEG - 48 ko
Van Rooij - VanGanzenwinkel et leur Ford Escort MKI : 1er en Découverte

Pour terminer je veux féliciter Dany Delettre et toute son équipe, particulièrement Francis Dozo qui avait tracé là un itinéraire vraiment fabuleux dans une région faite pour le rallye.

Que quelques grincheux qui se plaignent encore, que des riverains hors la loi qui se mêlent d’empêcher une région de vivre ses traditions anciennes, ne les arrêtent surtout pas dans leur élan !

Qu’ils se remettent au plus vite à l’ouvrage pour faire de l’édition 2007 une œuvre plus belle encore...

JPEG - 37.2 ko
Willy LUX fâché et content ? Il savoure quand même sa victoire

Les Résultats On-Line

Raymond Collignon.

Photos : Eddy Coppée coppeeeddy@automag.be (Vous aimeriez recevoir une photo de vous en action, contactez Eddy).

Si vous voulez faire partie de la fête pour l’édition 2007 du SPA HISTORIC RALLY, voici les coordonnées de l’organisation... Contact :
 SPA PROMOTIONS AUTOCLUB, 21b rue de l’Eglise, B - 4900 SPA
 Tél : 00 (32) 87 77 35 82
 Fax : 00 (32) 87 77 53 81
 E mail : d.delettre@swing.be
 Infos : www.spa-autoclub.be

JPEG - 31.3 ko
Les Luxembourgeois Philippe Waterschoot & Jean Paul Schammel et leur Volvo 544 Sport

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use