AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






Legend boucles de SPA DUEZ revient dans la légende

Première publication : 15 février 2007, mise en ligne: mercredi 31 janvier 2007, par bob, Eddy Coppée

Legend Boucles de Spa 2007 (10 & 11 février)



Une grande édition de ces boucles de SPA avec 167 voitures un record historique pour l’épreuve, et un plateau exceptionnel.

JPEG - 51.4 ko
Colsoul père & fils ! et la Manta d’époque

Réunir DUVAL notre héros du mondial avec SNYERS, DUEZ, BOUCHE , TIMMERS le vainqueur 2006 ,MUNSTER , VANDE mais aussi avoir invité RAGNOTTI , et fait ressortir les familles COLSOUL et COLS , sur leurs voitures de l’époque , sans oublier BOUTSEN, père et fils avouez que tous les ingrédients d’un « Rally Dream » étaient associés, ce week end.

JPEG - 39.2 ko
Jean Ragnotti - Philippe Bouvier et la A110

Si la régularité était au menu , il ne fallait pas s’y tromper les vingt premières voitures alignées dans un classement performance allaient faire le show qu’on attendait d’elles.

JPEG - 42.7 ko
Xavier BOUCHE. Le son rauque de la Metro 6R4 au fond des bois de la Clémentine a fait frémir plus d’un passionné !

Mais derrières ces pilotes à vocation professionnelle on retrouvait nombre de pilotes qui le temps d’une épreuve étaient venus pour s’amuser.

JPEG - 47.4 ko
Escort Ellebout

Les habitués du championnat d’Europe LAREPPE , HORGNIES, MONDRON , CASTELEIN mais aussi le retour de VAN PEER associé à Joseph Lambert un des co-pilotes les plus prisés de la discipline , et les fidèles aux épreuves de régularité comme ADRIAENS ici co-piloté par madame, REUTER , PAISSE , LAMY, LUX tous avec une folle envie d’en découdre et de figurer au palmarès de l’épreuve.

JPEG - 38.2 ko
Paisse - Gully

Les machines sont certes un élément , mais aussi les lieux pensez revivre dans « la clémentine » , voir ces ancêtres fouler un grand lieu cycliste qu’est la côte de « la redoute » , sans oublier la visite incontournable du circuit de Francorchamps, tous ces éléments ont attiré un public nombreux et varié.

JPEG - 43.6 ko
GABAN - ANDRE, on s’informe avant le grand départ...

Rappel à l’ordre : casse mécanique & excès de vitesse

La course a bien vite rappelé quelques ténors , leurs montures anciennes trop sollicitées ayant cédé. Ainsi Gaban , Bouvy étaient lâchés par leur moteur.

JPEG - 47 ko
BOUVY aura moins de chance cette année, la MG s’arrêtera sur casse moteur.

DUVAL voyait ses espoirs partir avant que son équipe ne procède à HOTTON au changement de moteur. Mais cette première partie servait de hors d’œuvre. Le retour à SPA annonçait pour beaucoup le début des choses sérieuses.

JPEG - 46.7 ko
Skoda de Duval & Boudeaud’hui

Mais bien vite la course se voyait décapitée. Si la clémentine saluait SNYERS en tête et le passage rageur de la métro de Bouche, la liaison vers Basse Bodeux sonnait le glas des intéressés mais aussi de VANDEWAUWER qui se voyaient tous trois retirer leur permis pour excès de vitesse. La course basculait, DE DONCKER se retirait. L’essai me satisfait mais j’avais peur de casser la voiture après le premier passage à la clémentine. VAN BELLINGEN justifiait la confiance de Colsoul. « Après une expérience au Condroz 2006 , j’ai eu la proposition de Guy Colsoul de rouler avec la Manta 400. Je n’ai pu refuser ».

JPEG - 41.6 ko
De Doncker, découverte de la discipline

Suite aux incidents DUEZ prenait progressivement la tête suivi par Marc TIMMERS sur Ascona 400. Les deux équipages allaient s’esseuler en tête de l’épreuve. DUEZ bien secondé par John MUTH se révélait moins spectaculaire qu’autrefois, mais diablement plus efficace. Il ménageait sa monture et se montrait précis, faisant moins le show. TIMMERS et l’Ascona 400 jouaient l’attaque à outrance, Marc se faisait plaisir , les spectateurs aussi .

JPEG - 40.1 ko
Timmers - Smets Opel Ascona 400

Derrière COLS, alias Didi, avait connu des soucis électriques. Il persistait et maintenait une cadence élevée tout comme COLSOUL .La Fiat et la Manta virevoltaient dans le longues glissades savamment entretenues par des pilotes qui outre l’efficacité ont gardé le sens du spectacle.

JPEG - 42.4 ko
Marc Duez et John Muth

RAGNOTTI aussi est resté longtemps 4°, il cédait du terrain car son Alpine était devenue difficile à manœuvrer. Les amortisseurs avant cédaient et malgré l’intervention de l’équipe de Colombo, il craignait d’abîmer cette belle voiture. L’équipe française ne disposait pas de pneus terre , cela handicapait « Jeannot », notamment dans la clémentine. Les TB Michelin ne convenaient pas à toutes les spéciales et la neige promise n’était pas au rendez-vous.

JPEG - 49.7 ko
Gérald Wintgens et Christian Delferier sur un e DAF 66 flambant neuve.

MUNSTER toujours très glisse et MARTIN tous deux sur Porsche venaient ensuite. DE SPA laissait virevolter son Escort devant WARROQUIERS co-piloté par le pistard FRANCHI. Le plus étonnante était la Mini de LEENS , associé à Pascal LOPES , ne pouvant jouer la puissance ils misaient sur la constance et le cœfficient favorable de leur Mini de 1964.

JPEG - 52.5 ko
Austin Cooper S, Leens - Lopes

Pour leur premier rallye SEVRIN et TERLINDEN s’en sortaient plutôt bien , ils signent le meilleur résultat de Racing Old . Christian KELDERS connaissait des soucis moteur et Boutsen et son fils Kevin prenaient un grand plaisir à rouler pour la première fois ensemble. Le père faisant découvrir « en live » la course automobile qu’il a pratiquée dans d’autres disciplines.

JPEG - 38.5 ko
Van Peer - J. Lambert

Réguler le pilote et pointer au plus juste !

Si les concurrents engagés dans le groupe 70 Km/h étaient les plus véloces, les concurrents engagés en 50 Km/h étaient les plus nombreux et constituent le fond de commerce de ces boucles de SPA. Cette catégorie plus attractive permet un contrôle technique moins rigide pour les voitures et ne nécessite pas de licence nationale.

JPEG - 47.8 ko
Thierry BOUTSEN, un plaisir retrouvé, et pour son fils Kevin une belle découverte du rallye historique.

Le nombre important d’engagés dans cette discipline allait causer des ravages pour les gros numéros qui après le retour de Marche débutaient par la clémentine dans le noir. Une étape qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Dans cet esprit et malgré diverses réclamations et autres vérifications, trois équipages ont marqué cette épreuve, VAN PEER associé à JOSEPH Lambert sur une BMW, LAREPPE et Eddy BORREMANS dans le baquet de droite et LAUSBERG associé à Cédric PIROTTE. Ces trois voitures allaient dominer la discipline. VAN PEER et LAREPPE étaient au terme du parcours proclamés ex æquo avant que LAUSBERG ne soit crédité de la victoire.

JPEG - 47.1 ko
Morris Cooper S : Wirtz - Sittner

D’autres équipages se sont aussi mis en valeur comme KEVERS sur Mini qui un moment troisième s’intercalait entre des voitures plus puissantes. Bien armé avec ses pneus terre à l’avant le pilote de Montzen était très satisfait. PAISSE et REUTER sur leur Porsche 914 ont longuement joué serré avant que Joseph PAISSE ne s’impose.

Belle performance aussi de DEFLANDRE sur Alfa et de DELANAYE sur la seule Citroën DS engagée, une véritable ancienne rallyeuse.

JPEG - 45.1 ko
Eric Delanaeye associé à Guy Thiry sur la seule DS engagée dans l’épreuve.

Il prouvent ainsi qu’il ne suffit pas d’attaquer il faut aussi gérer les arrivées en pointant le plus juste possible afin d’ éviter toute pénalité. Ce qui au départ déconcerte un peu les spectateurs non avertis présents à l’arrivée des spéciales. Les pilotes doivent réaliser une moyenne et ne connaissent pas en détail la spéciale outre le road book et les CP brisent leur élan. Le co-pilote se retrouve ainsi lecteur du road book et calculateur des temps à réaliser.

JPEG - 53.5 ko
Tomsen - Riga, Cortina GT

Un exercice pas facile car les pénalités sont fréquentes et la moindre erreur est sanctionnée. C’est avec plaisir que nous pouvons constater que les pilotes les plus réguliers associés à des co-pilotes d’expérience font la différence. Le classement sanctionne l’épargne mécanique et la bonne gestion du passager de droite. C’est ainsi que nous relevons les bonnes prestations de MOSSOUX-PIGEOLET et d’autres qui toute l’année participent à ce type d’épreuve.

JPEG - 44.2 ko
DIDI & Abarth !

Bravo à tous ces amateurs et rendez-vous à l’an prochain pour une édition encore plus disputée si la neige est au rendez-vous.

Soyons sûr que l’équipe de Pierre DELETTRE prendra en compte les remarques et les sollicitations des amateurs qui constituent la majeure partie de son plateau.

Eddy COPPEE

ALBUM PHOTO AUTOMAG

- Eddy COPPEE a réalisé un reportage photo complet sur le Legend Boucles de Spa. Il a réussi a prendre chaque équipage en photo (167 équipages). Nous vous présentons 109 photos dans l’album Automag, et si vous désirez voir d’autres photos de votre voiture en action, contactez Eddy par email : Envoyer un mail à Eddy


Nous tenons à remercier les équipages qui ont roulés en Team aux couleurs d’Automag, et aussi les sympathisants qui ont fait une petite place pour un lettrage Automag sur leurs autos, pour leur convivialité et aussi leurs prouesses lors de ce 2ème Legend Boucles de Spa.

JPEG - 64.1 ko
Van Rompuy - De Munck, Cortina GT

Automag avait placé un chapiteau VIP, juste à la sortie du podium, pour y accueillir ses équipages et supporters. Le vin chaud a été largement apprécié (merci Karine & Elsa !) et de plus une galerie photo rétro des véhicules participants a attiré l’attention des passionnés (merci Eddy Coppée).

Merci encore à toutes ces petites mains qui nous ont aidé à mettre tout ceci en place, c’est aussi grâce à eux que tout ceci est possible.

Bob

- Classement Final 70Km/h
- Classement Final 50Km/h


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use