AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






10 HEURES DE HUY : un week-end de pentecôte bien animé !

mercredi 30 mai 2007, par Eddy Coppée

10 Heures de Huy : 26 & 27 mai 2007



Une édition âprement disputée avec comme outsider les pluies abondantes du vendredi soir et les occupations touristiques du dimanche de pentecôte qui allaient perturber le peloton et les organisateurs.

Le découpage de l’épreuve avec une première partie vers la Hesbaye permettait aux concurrents de découvrir cette belle région où fleurissent les chemins de remembrement à l’abri des habitations. Auparavant ils avaient visité MOHA , une classique de HUY. Cette mise en jambe avait quelque peu calmé les ardeurs des pilotes nerveux, largement battus par un Quad qui faisait la course en solitaire . La moyenne pour sortir de HUY 32 km/H permettait de ne pas prendre pareils risques.

La catégorie expert qui clôturait les 43 Classic’s avait un tracé plus difficile. Pour les uns et les autres cette option permet de satisfaire un maximum de pilotes et copilotes et d’attirer des nouveaux amateurs à la discipline. Le savant mélange entre trop compliqué et pointilleux à l’extrême restant une alchimie que nous ne nous risquerons pas à commenter. L’ensemble des pilotes reconnaissaient le tracé du samedi comme intéressant et le tracé du dimanche particulièrement bien équilibré et rythmé, nécessitant attention et perspicacité.

En Classic, Mossoux toujours bien secondé par Pigeolet emmenait le peloton .THIRION père et fils avaient la charge d’ouvrir le parcours , pas toujours facile avec une TR4. Lorsque les difficultés surgissaient Pigeolet en référence accrochait le peloton qui rassuré pouvait le suivre . Très régulier Albert sur MGB allait profiter d’une erreur de Mossoux et des 200 points de sanction qui faisaient une légère différence.

Bonne tactique pour les locaux Fassin et Helas sur BMW qui connaissent bien les lieux, malgré un échappement cassé sur la fin. Avec Doneux sur ALPINE , ils ont pu déjouer les pièges des organisateurs. « ce n’est pas facile car même si on est du coin on est moins appliqué et on se laisse aller à son instinct. C’est à ce moment qu’on commet des erreurs ».

Viennent ensuite Bertrand Chapa et leur traditionnelle Escort MKI , Mohr aussi un local , Thirion et Aerts /Agneesens. Nos amis néerlandophones et leur mécanique vont d’ailleurs pouvoir se reposer en attendant le tour du Portugal en octobre. Pour vous donner une petite idée des difficultés relevons que Moreau a fait la journée du samedi sans tripmaster !

Dans les petites cylindrées la MG Midget de Decorty , la Toyota de Klimmek et la Cox de Riga ,tous bien classés sont la preuve qu’avec un minimum de puissance, mais beaucoup d’application on peut se jouer des difficultés du parcours, sans prendre trop de pénalités. Les erreurs, ils est vrai, se paient cash.

Parmi les nouveaux venus signalons la présence de l’Audi Quattro de Godechal pour une seconde participation après les nuits blanches et le retour de Gehasse sur Opel tant co-pilote que pilote suivant les RT. Ils suivent Beaujean notre ami des 2CV et Stalpart.

En Experts, les avatars , à savoir les courses cyclistes, et autres marches Adeps et courses de lévriers, brocante allaient perturber l’application de nos experts. Les organisateurs débordés tentaient de remettre le convoi sur une bonne note. C’est Evrard auteur d’un sans faute qui prenait la tête devant Delince - Ninane sur leur Escort jaune, et Detaille … madame a été bien guidée par Mathy.

Lux et Gilsoul après une erreur à Hotton et avoir disputé Gisves dans un sens qu’il ne lui était pas encore connu rétrogradent dans le classement. Seule la carte a valu un large débat entre Vandevorst /Pirotte et les autres participants , la majorité se ralliant à l’organisateur.

Les 10 Heures de HUY, se qualifie d’être une belle épreuve où la course en deux jours pourrait être ramenée en un jour 540 km , même si les autorisations deviennent difficile à obtenir après 22 heures , il reste encore des chemins moins habités.

A éviter absolument de placer la date un long week-end, afin que les touristes ,les évènements locaux et sportifs en tous genres ne partagent pas la même route . Eviter aussi les centres touristiques tels Hotton , Durbuy et autres. Je crois que toute l’équipe de Fraikin et Munda l’ont bien compris , même si les autorités locales, en associant sur la même route diverses activités qui ne peuvent pas cohabiter, ont délivré des autorisations de passage sans en mesurer les conséquences…

Relevons comme en 2006 la présence de Jean-Marie et Dorthée Jacquemin à l’arrivée. Jean-Marie a écrit quelques belles pages de l’histoire des 10 heures de Huy.

Soulignons aussi la courtoisie de Jean-Luc Fraikin qui n’a pas hésité à prêter sa Volvo qui sortait de carrosserie à Thibaut et Juen pour participer aux 10 heures.

Eddy Coppée.

 Résultats Experts

 Résultats Classic

 infos organisation : www.dixheuresdehuy.com


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use