AutoRetroMotoEventsClubForum
Automag






Tanks in Town a fait vibrer les Montois !

mercredi 12 septembre 2007, par bob

Nous sommes en septembre 1944. Jean-Claude, un gamin de 15 ans traîne sur les collines à hauteur de Spienne. Il est d’un naturel curieux le Jean-Claude, et quand il ne sait pas … et bien il fait tout pour savoir ! Il avait bien entendu parler « les grands » de l’arrivée des américains dans la région, mais personne ne savait exactement quand ces soldats, venus de si loin, allaient arriver dans nos villages.

Alors, notre Jean-Claude venait régulièrement sur cette colline d’où il avait une vue magnifique sur la région. Ce 2 septembre 1944, un grondement de moteurs retient son attention. Subitement c’est une colonne de blindés qui sort du bois de Spienne et emprunte un petit chemin en contrebas. Notre jeune baroudeur n’avait encore jamais vu de chars affublés d’une grande étoile blanche !! Cela voulait-il dire que le grand jour est arrivé ?

Oui, c’était bien la 3ème Division Blindée US qui faisait route vers Mons, pour libérer une ville infiniment reconnaissante.

JPEG - 103.6 ko
Les gendarmes veillent...

Tanks in Town, une manifestation unique en son genre !

Depuis lors Tanks in Town ne cesse de prendre de l’ampleur. Revivre ces heures de libération, c’est devenu pour les Montois une habitude, une coutume même, et c’est tant mieux !

Mais les montois ne sont pas seuls à y prendre goût, les participants à cette parade sont venus de partout et de très loin même pour rejoindre cette fête de la libération : des anglais, des Français, Luxembourgeois, Hollandais, Suisses… « Ici à Mons, c’est unique pour nous. On peut vraiment rouler et profiter de nos chars. Ailleurs les bourgmestres et échevins font la grimace quand on leur demande l’autorisation de passage avec nos engins » me raconte un propriétaire collectionneur. Faut dire que les pavés de la place de Mons en on vu d’autres, et que çà doit les ravigoter drôlement de retrouver ces blindés d’il y a 60 ans. Tous ces passionnés de véhicules militaires font grincer leurs chenilles pour le plus grand bonheur des spectateurs. Une petite dame assise à côté de moi me confiait « c’était vraiment comme çà, à l’époque…j’étais plus jeune et monter sur un char pour embrasser ces soldats était facile ! ». Les années ont passé, c’est sûr, mais je lis sur son visage que le bruit des chenilles lui font remonter de beaux souvenirs, comme si c’était hier.

JPEG - 74.4 ko
Fish and Chips avait fière allure !

Notre Jean-Claude aussi, était présent pour le défilé, mais cette fois il n’était pas sur sa colline mais bien installé sur le premier char du défilé : le Stuart qui libéra Mons !

JPEG - 37.5 ko
Jean-Claude Busine.

Jean-Claude Busine est un collectionneur de véhicules anciens, il aime la mécanique et puis les véhicules militaires sont restés proches dans son cœur. « j’ai toujours eu envie de conduire un char » me lance le bonhomme, « alors comme il y en avait un dans le jardin du Mayeur, j’ai trouvé qu’il fallait le restaurer et le faire rouler. Et voilà ! » . Quand je vous disait que le Jean-Claude est curieux, il est aussi d’un caractère déterminé. Et c’est avec à lui que l’équipe des collectionneurs du Royal Auto-Moto Club de Mons (Pierre Deghaye, François Dumont, Philippe Save, Carlos Wageman et bien d’autres ...) a pu prendre en mains la restauration de « Fish and Chips » le fameux char Stuart qui libéra Mons. Le travail effectué sur l’engin est assez impressionnant, et le résultat est admirable, et je peux vous affirmer que les deux moteurs Cadillac V8 répondent parfaitement aux commandes pour l’avoir piloté moi-même. C’est quelque chose de pouvoir piloter un char, hein Jean-Claude ?

Le spectacle de cette concentration de véhicules blindés était escorté par une multitude de Harley Davidson. Il faut savoir qu’en 1944, la 3ème Division blindée comptait plus de Harley que de Sherman. On aurait pu l’appeler la Hell’s Angels Division ! Plus de 300 figurants ont animé cette journée à bord de leur Half Track, Jeep, Dodge, il y avait des anglais, des américains, des infirmières d’époque et même un couple de résistants, même les gendarmes ont sorti leurs uniformes d’il y a 60 ans !

Un visiteur de taille !

La visite du « Supreme Allied Commander Europe », le Général Craddock (actuel commandant du SHAPE) a tout particulièrement honoré les organisateurs du Tanks in Town cette année. C’était une première participation pour le Général Craddock, et il tenait absolument à être des nôtres pour partager cet événement, car chose que tout le monde ne savait pas : il a lui-même servi sous la 3ème Armoured Division (celle-là même qui libéra Mons il y a 60 ans). Il est inutile d’ajouter que le Général a apprécié à sa juste valeur l’enthousiasme de tous ces collectionneurs, car il sait évidemment que l’entretien de ces engins coûte cher en temps et heures, et que dans les jours qui suivront c’est le nettoyage et les réparations qui vont demander d’énormes efforts. C’est aussi pour cela qu’il leur souhaite de tout cœur que cette manifestation se perpétue et les soutient dans leurs efforts.

JPEG - 50.7 ko
"Merci à tous", étaient les mots du Général Craddock.

Spectacle grandiose, émotions et passion autour de World War II. Faites nous vibrer encore de nombreuses années les gars !


Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2007 Privacy Policy Terms Of Use